Les boxeurs québécois en couverture du Ring Magazine

Par Martin Achard

Le Ring Magazine a été reconnu pendant la presque totalité de sa longue existence comme la plus éminente et la plus influente des revues de boxe, principalement aux États-Unis, mais également ailleurs dans le monde. Il peut donc être intéressant de savoir quels pugilistes du Québec ont eu l’honneur de figurer sur la couverture de l’un des quelque 1200 numéros de la revue depuis sa fondation en 1922, afin entre autres de mieux comprendre le degré d’internationalisation de la boxe québécoise à travers les époques. Poursuivre la lecture de « Les boxeurs québécois en couverture du Ring Magazine »

La victoire de Matthew Hilton sur Buster Drayton: quelques éléments d’analyse

Par Martin Achard

Le 27 juin 1987, Matthew Hilton devenait le premier champion du monde québécois depuis des lustres en battant Buster Drayton, un solide vétéran originaire de Philadelphie. Poursuivre la lecture de « La victoire de Matthew Hilton sur Buster Drayton: quelques éléments d’analyse »

Les boxeurs français en couverture du Ring Magazine

Par Martin Achard

Le Ring Magazine a été reconnu pendant la presque totalité de sa longue existence comme la plus éminente et la plus influente des revues de boxe, principalement aux États-Unis, mais également ailleurs dans le monde. Il peut donc être intéressant de savoir quels pugilistes français ont figuré sur la couverture de l’un des quelque 1200 numéros de la revue depuis sa fondation en 1922. Un examen que j’ai effectué de toutes les couvertures parues jusqu’ici a révélé que onze boxeurs tricolores avaient eu cet honneur. Poursuivre la lecture de « Les boxeurs français en couverture du Ring Magazine »

Georges Carpentier: ses cinq plus belles victoires

Par Martin Achard

Pendant un temps, dans les premières décennies du XXe siècle, Georges Carpentier fut considéré comme l’idole de la France. Certains lui attribuent même l’explosion de popularité phénoménale du noble art dans l’Hexagone peu avant la Première Guerre mondiale. Au cours d’une carrière professionnelle qui dura de 1908 à 1926, celui qui était surnommé «l’homme à l’orchidée» en Amérique livra plus de 110 combats et captiva le public de son époque par ses exploits pugilistiques et sa personnalité charismatique de gentilhomme-boxeur. Aujourd’hui, cependant, plusieurs n’associent plus son nom qu’à sa défaite de 1921 contre Jack Dempsey à Jersey City dans le fameux «match du siècle», un évènement de nature internationale aux proportions jusqu’alors sans précédent dans l’histoire du sport. Les victoires remarquables de Carpentier dans le ring furent toutefois nombreuses et prouvent que sa réputation de grand boxeur n’est pas usurpée. Voici le top 5 de ses plus beaux triomphes. Poursuivre la lecture de « Georges Carpentier: ses cinq plus belles victoires »

Les paramètres généraux à considérer dans l’analyse des combats de boxe

Par Martin Achard

Quels paramètres généraux doivent être pris en considération quand, en tant qu’amateur de boxe, on tente d’analyser un combat, que ce soit avant qu’il ait lieu en vue de faire une prédiction, ou pendant ou après sa tenue afin de bien comprendre toutes les facettes et la logique de l’action? Poursuivre la lecture de « Les paramètres généraux à considérer dans l’analyse des combats de boxe »

Qui est Albert «Frenchy» Bélanger?

Par Martin Achard

1. CARTE D’IDENTITÉ

Albert-BelangerPrénom et nom de naissance: Albert Bélanger.

Mensurations: 5’ 4’’ (1,63 m); 112 lb (50,8 kg).

Carrière chez les professionnels: De 1924 à 1932.

Palmarès chez les professionnels: 40 victoires (dont 15 par K.-O. ou T.K.-O.), 20 revers et 10 matchs nuls.

Titres détenus: Champion mondial des poids mouches de la National Boxing Association (NBA); champion canadien des poids mouches (trois fois).

Autres faits d’armes ou distinctions:

  • A remporté des victoires contre deux membres de l’International Boxing Hall of Fame (IBHOF).
  • A été intronisé au Temple de la renommée des sports du Canada en 1956.

Poursuivre la lecture de « Qui est Albert «Frenchy» Bélanger? »

Qui est Robert Cléroux?

Par Martin Achard

1. CARTE D’IDENTITÉ

2. ClérouxPrénom et nom de naissance: Robert Cléroux.

Surnoms: Le beu de l’Abord-à-Plouffe; le bœuf de Chomedey.

Mensurations: 6’ 1’’ (1,85 m); autour de 205 lb (93 kg).

Carrière chez les professionnels: De 1957 à 1969.

Palmarès chez les professionnels: 47 victoires (dont 37 par K.-O. ou T.K.-O.), 6 revers et 1 match nul.

Titre détenu: Champion canadien des poids lourds (deux fois).

Autres faits d’armes:

  • A été classé dans le top 10 mondial des poids lourds.
  • N’a jamais été mis K.-O. ou T.K.-O.

Poursuivre la lecture de « Qui est Robert Cléroux? »