La conquête du titre mondial des poids mi-moyens par Lou Brouillard. Quinze images en lien avec le combat.

Par Martin Achard

En règle générale, il n’existe que peu de bonnes photos ou images ayant trait aux matchs importants livrés par les principaux boxeurs québécois de la première moitié du 20e siècle. Une heureuse exception existe toutefois concernant la conquête du titre mondial des poids mi-moyens par Lou Brouillard contre Young Jack Thompson, le 23 octobre 1931 au Garden de Boston. En effet, nous possédons quant à cet exploit une imagerie relativement riche, surtout pour ce qui est de l’avant-combat. Dans le présent article, je rappellerai et résumerai le triomphe de Brouillard à travers un exposé systématique des meilleures images en rapport avec le match dont nous disposons. En procédant ainsi, j’espère non pas seulement bien mettre en valeur ces images, pour la plupart magnifiques, mais également donner une représentation aussi vibrante que possible de la force et de la vitalité qui caractérisaient Brouillard comme combattant dans ses plus belles années.

Brouillard à Quincy et à Weymouth

Brouillard commença son entraînement en vue du match le 12 octobre, soit 11 jours avant l’évènement. Ce laps de temps paraîtra sans doute ridiculement court aux yeux des amateurs actuels, habitués à voir les boxeurs se préparer entre six et huit semaines pour une rencontre, mais il faut tenir compte des différences entre la boxe d’autrefois et celle d’aujourd’hui. À l’époque, les pugilistes boxaient beaucoup plus souvent et demeuraient donc presque toujours prêts à se battre, avec seulement quelques journées de préavis. Que l’on considère par exemple ces chiffres: au moment d’affronter Thompson en octobre 1931, Brouillard, même s’il n’était âgé que de vingt ans et n’avait entamé sa carrière professionnelle que 40 mois plus tôt, avait déjà livré 69 combats, dont treize dans les neuf premiers mois de 1931. Les journaux du temps rapportent d’ailleurs que le natif de Saint-Eugène était déjà en parfaite condition physique deux semaines avant le match. Sa préparation, sous la supervision de son entraîneur Maurice Lemoine, ne visait qu’à maintenir sa forme et à travailler certains points sur les plans technique et stratégique, notamment avec ses sparring partners Harry Scott, George Brusso et Harry Devine.

Brouillard avait choisi de mener son entraînement à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Boston, dans les villes de Quincy et de Weymouth. Dans cette dernière ville, il reçut la visite de Leslie Jones, un photographe qui travaillait pour le Boston Herald Traveler et qui est devenu depuis célèbre pour ses milliers d’excellents clichés documentant la vie et les grands évènements survenus à Boston et dans sa région entre 1917 et 1956. Il n’est pas surprenant que les médias bostonnais de l’époque se soient intéressés de près au match de championnat Brouillard-Thompson. D’une part, il s’agissait alors du premier combat pour le titre mondial des mi-moyens tenu à Beantown en un quart de siècle. D’autre part, même si Brouillard était publiquement reconnu comme un Canadien français d’origine, il habitait en Nouvelle-Angleterre depuis 1917 et était donc également considéré comme un Néo-Anglais à part entière.

Lors de sa visite à Weymouth, Jones prit cinq superbes photos de Brouillard. L’une d’entre elles figure en couverture du présent article. Voici les quatre autres:

Brouillard b4

Brouillard b5

Brouillard b6

Brouillard b7
Source: Bibliothèque publique de Boston (collection Leslie Jones)

Les deux photos montrant Brouillard en train de construire une clôture sont particulièrement intéressantes, car elles suggèrent que ce type d’activité physique jouait dans son entraînement un rôle analogue aux exercices avec poids et machines effectués aujourd’hui par les boxeurs dans des gymnases spécialisés. Sous un autre rapport, on appréciera le fait que ces deux photos cristallisent et traduisent de façon remarquablement nette un certain idéal de masculinité, assurément très répandu dans les classes populaires et ouvrières de l’époque. Enfin, on observera que la photo de Brouillard assis dans un bateau laisse transparaître quelques traits de personnalité du Québécois qui sont mentionnés dans plusieurs sources, à savoir son calme, sa bonhomie et sa douceur de tempérament en dehors du ring.

Thompson à Sharon

Leslie Jones ne rendit pas visite qu’à Brouillard, il alla également rencontrer Young Jack Thompson, qui pour sa part s’entraînait à Sharon, à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Boston. Trois photos nous sont parvenues de cette rencontre, qui montrent Thompson lors de moments de détente entre ses séances de préparation physique. Je les partage ici non pas seulement à cause de leurs qualités esthétiques, mais aussi afin de rendre hommage à Thompson, un boxeur largement oublié aujourd’hui, mais dont les habiletés pugilistiques étaient tenues en haute estime par les meilleurs observateurs de son temps. Je signale en outre que Thompson réussit le tour de force, particulièrement admirable, de mener une brillante carrière et de devenir champion du monde à une époque où les boxeurs noirs étaient constamment en butte à diverses formes d’injustices graves.

L’homme plus âgé qu’on voit avec Thompson sur les première et deuxième photos est son père, qui était aussi son entraîneur. La femme qui apparaît sur la première photo est sa mère.

Thompson 1

Thompson 2

Thompson 3
Source: Bibliothèque publique de Boston (collection Leslie Jones)

La pesée

La pesée des deux hommes eut lieu le jour même du match à Boston, à 14h45. Signe de l’intérêt que suscitait le combat, elle fit l’objet d’une description en direct à la radio. Brouillard afficha un poids de 146 livres et trois quarts, et Thompson, de 146 livres. Nous possédons de la pesée cette très belle photo.

Brouillard-Thompson 2
Source: Société d’histoire de Drummond, Fonds Yves Beauregard; P1, S2, D1, P26.

On aura remarqué la qualité exceptionnelle du physique de Brouillard. Et l’on ne m’en voudra pas de souligner que celui-ci fut développé de manière entièrement naturelle, c’est-à-dire sans aucun des produits et suppléments dont disposent les athlètes aujourd’hui. Sera-t-on surpris, en scrutant de nouveau l’image, d’apprendre que le Québécois était reconnu pour son sérieux et sa discipline à l’entraînement?

La rencontre

Le match comme tel, qui ne fut ni filmé ni retransmis à la radio, était le premier combat de 15 rounds tenu au Massachusetts depuis la légalisation de la boxe dans l’état plus de dix ans auparavant. Il fit salle comble au Boston Garden, attirant 18000 spectateurs.

Certains experts avaient prédit un affrontement serré, mais Brouillard s’avéra de bout en bout trop fort et dynamique pour son rival, qui à l’âge de 27 ans était de sept ans son aîné. Sans jamais fléchir, le jeune prodige gaucher déjoua aisément la rapidité et la ruse de Thompson grâce à des attaques lancées avec confiance et résolution, et il réalisa des knockdowns aux 10e et 13e rounds. Il fut donc déclaré vainqueur à l’unanimité par l’arbitre Johnny Brassil et les deux juges, Billy McMenimen et John Glackin. Brouillard devint ainsi le premier résident de la Nouvelle-Angleterre à remporter un titre de champion du monde à Boston depuis Johnny Wilson, qui onze ans plus tôt avait ravi la couronne des poids moyens à Mike O’Dowd.

Les deux meilleures photos du combat que j’ai pu trouver figurent dans l’édition du 25 octobre 1931 du New York Daily News. La première, provenant de l’Associated Press, montre l’une des chutes au tapis de Thompson. La seconde, prise par l’agence Acme Newspictures, montre le champion déchu félicitant le Québécois après l’annonce du verdict.

Brouillard b8

Brouillard b9

La couverture de la victoire de Brouillard dans la presse écrite

Le triomphe de Brouillard fit évidemment le lendemain, 24 octobre, les gros titres.

Notamment en toute première page du Boston Globe:

The Boston Globe première page 24 oct. 1931

Ou dans les pages sportives du populaire New York Daily News:

NY Daily News 24 oct. 1931

Ou encore dans celles du quotidien québécois La Patrie:

La Patrie 24 oct. 1931 (bonne version)

Par ailleurs, l’exploit de Brouillard lui mérita l’insigne honneur, quelques semaines plus tard, d’apparaître sur la couverture du prestigieux magazine The Ring, «la bible de la boxe»:

The Ring mars 1932

Principales sources consultées

Anonyme, «Thompson and Brouillard Here», dans l’article «Six Heavies on the Card», The Boston Globe, 10 octobre 1931.

David F. Egan, «Thompson’s Men Here», dans l’article «Sharkey Again Waiving His Fists Under Schmeling’s Nose», The Boston Globe, 14 octobre 1931.

David F. Egan, «Brouillard Eager to Whip Thompson», The Boston Globe, 19 octobre 1931.

Anonyme, «Brouillard Shows Speed in Training», The Boston Globe, 20 octobre 1931.

David F. Egan, «Brouillard No Novice in Ring», The Boston Globe, 21 octobre 1931.

Anonyme, «Thompson défendra son titre de champion contre Brouillard, ce soir, à Boston», La Presse, 23 octobre 1931.

David F. Egan, «Brouillard Gets His Big Chance in Fistic World Tonight», The Boston Globe, 23 octobre 1931.

Albert W. Keane, «Thompson Defends Boxing Crown Against Brouillard At Boston Garden Tonight», Hartford Courant, 23 octobre 1931.

Anonyme, «Lou Brouillard est le roi des pugilistes mi-moyens», La Patrie, 24 octobre 1931.

Anonyme (Presse Canadienne), «Lou Brouillard enlève à Jack Thompson le championnat mondial poids mi-moyen», Le Soleil, 24 octobre 1931.

David F. Egan, «Lou Brouillard New Champion», The Boston Globe, 24 octobre 1931.

Anonyme, «Brouillard Welter Champ!», New York Daily News, 24 octobre 1931.

Albert W. Keane, «Brouillard Wins Championship By Beating Thompson», Hartford Courant, 24 octobre 1931.

Anonyme, «Welter Crown Changes Hands», The Dispatch, 24 octobre 1931.

Anonyme, «Welter Title Changes Hands as Brouillard Wallops Thompson», New York Daily News, 25 octobre 1931.

Anonyme, «Brouillard et Joe Gans à Montréal», Le Devoir, 14 décembre 1931.

BoxRec

Note: Les sources sont listées en ordre chronologique de publication, des plus anciennes aux plus récentes. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s